POUR *les anciens de* FORCALQUIER


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Chateau d'AixChateau d'Aix  Connexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue au Moulin de Mad

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 17 Juil 2010, 13:05

Ca y est ! Mad avait tardé à faire la démarche, mais, à présent, elle était fière d'avoir Son Moulin.
Il surplombait le village perché sur une petite colline au millieu de la garrigue et des olliviers.
Il était vieux, chargé d'histoires. Ses grandes ailes lui donnaient l'impression de s'envoler avec le mistral.
Isolé, mais pas très loin du village, idéal pour y travailler et pour apprécier la nature.

Quand Mad le vit pour la première fois, elle eut un coup de coeur.
Lorsqu'elle avait poussé la grosse porte de bois, il fleurait une bonne odeur de grain et de farine.
La meunière qu'elle était devenue, se sentit envahie de bien être.
Nul n'était besoin de vivre ailleurs ! Elle allait l'emménager et le rendre confortable.

A droite de l'entrée, un petit escalier de bois en colimaçon montait à l'étage.
Dans un coin, sous une lucarne, la place d'y mettre un lit et un vieux coffre à rangement.

Au rez de chaussée, un évier en pierre tronait sous la fenêtre, et une belle cheminée adoucirait les rigueurs du froid de l'hiver. Mad y rajouta une mée faisant office de table et des bancs. Elle y déposait chaque jour, un bouquet de fleurs des champs dans un vase.
La pièce à vivre était devenue agréable et elle pouvait y recevoir tous ses amis (en laissant la porte ouverte bien sur) ^^



Dernière édition par Madnight le Lun 19 Juil 2010, 02:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Lun 19 Juil 2010, 02:48

Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Lun 19 Juil 2010, 02:52






Mon Sac à Puces ....
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Dim 21 Nov 2010, 12:59

Beaucoup de changements dans la vie de la jeune fille ces derniers mois.

Dabord son baptême le 12 octobre 1458, en l'église de Forcalquier, en présence de tous ses amis et de sa marraine Beli.





Baptême qui marquera longtemps Mad, non par le fait que la diaconesse Alexandra dut s'absenter un moment, et que tous ses amis en ont profité pour déboucher les bouteilles du buffet avant la fin de la cérémonie, mais aussi par les merveilleux présents reçus de sa marraine et de ses amies Calli et Celtane.







Cadeaux de Beli.



Cadeau de Celtane





Cadeaux de Calli

Don fit venir des ménestrels au Polchtron d'Or. Groupe un peu bizarre qui déclencha l'hilarité et la bonne humeur.



La fête aurait été parfaite, si une ambiance de départ ne commençait à flotter dans l'air.

Ses amis ... Beli et Al en partance vers la Bretagne ...
Calli sur les chemins du Royaume et en route vers l'Helvétie en compagnie des Gardians ...

Mais de nouvelles amitiés, Kata au grand coeur, nouvelle arrivée au conseil, et Ladoce, belle comtesse déchue, mais toujours pleine d'énergie.

Propulsée maire le 15 octobre 1458, pour remplacer Monfort, Mad investie de nouvelles fonctions, se prend au jeu, et essaie de mettre en place toutes les idées et projets qui trottaient dans sa jolie tête depuis très longtemps.
Assainir l'arriéré de la mairie, et surtout arriver à la construction d'une nave de combat, avec son amie Keena, la mairesse de Marseille.
Beaucoup de travail, de nuits blanches, mais Mad est volontaire et sait ce qu'elle veut.



Rien n'est jamais facile, et l'arreté sur la coupe du bois en forêt, fait polémique en salle de doléances au chateau.
Victoire ! les vautours se sont fait cloués le bec !
Mais Mad sait que la partie n'est pas complètement gagnée. Certains vont vouloir vérifier l'exactitude des arguments.
Confiante, Mad sait que ses amis du conseil sont là pour l'épauler.

Et puis, cette demande qui l'étonne mais la rend fière aussi. L'invitation à participer à Gayte.
Elle, une simple paysanne, dont la seule ambition est de servir son village et son comté, se voit proposer l'entrée dans le monde très fermé des Yueelistes !

L'époque du Moyen Age est dure pour les villageois. La noblesse et le clergé ont les pleins pouvoirs, et s'ils n'ont pas toujours le respect, ils ont la soumission de leurs ouailles et de leurs sujets. Pas facile d'évoluer dans ce contexte.

Mais Mad est une passionaria, elle s'est battue pour ses idées, est prête à se battre à nouveau s'il le fallait. A présent maire de son village, elle a une chance à saisir pour servir son village. Son fort caractère et son franc parler ne sont pas toujours du gout de tout le monde. Mais elle bosse dur la demoiselle ! Et si elle fait des erreurs, elle se dit qu'elle aura essayer au moins de faire quelque chose !
Une bergère est arrivée jusqu'au roi et a pu défendre son pays !
Quel bel exemple à suivre pour la petite Mad, qui se sent investie de cette fougue.
Son souci : espérer que le curé Cauchon n'aura pas fait d'émule !





Revenir en haut Aller en bas
Callishane
100% Forcalquiérain
100% Forcalquiérain
avatar

Nombre de messages : 473
Localisation : 6, quartier du Mistral - 1, rue des tavernes!
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 18 Déc 2010, 12:07

Piou Piou Vaillant, volatile de course nouvellement formé.
Regret de sa vie oiseuse et surprotégée d'avant.
Au moins, revoit-il souvent son lieu de vie premier ses derniers temps.

Il l'a vite dressée sa maîtresse.
Un léger regard vide à demi compréhensif en toute occasion la calme de suite, que ce soit en période de désolation ou de sur excitation, voire de volonté incendiaire vis-à-vis de ses semblables.


Citation :
Bonjour toi.

Alalala...
J'espère que tout va bien comme tu veux.. même si je ne doute pas que tu fasses au maximum pour que ce soit le cas et que tu dois toujours aussi bien y réussir.
J'ai à la fois hâte et pas hâte de rentrer...

Et je n'en saurais quoi dire de plus.
Inutile comme je suis.
En tout temps, par monts et par vaux.
M'enfin bon.

On m'a même dit que j'étais encore trop sage...
C'est tout dire...

Voila aussi pourquoi je n'ai pas écrit avant.. J'aime déjà pas déranger pour rien..
Et je n'ai qu'une envie c'est de mettre ce courrier en miettes.
Après le dernier dont l'encre a recouvert les mots.

A tout bientôt.
Prends bien soin de toi.
Bisous.

Calli

Le regard à Piou Piou avait été lumineux et voilé puis il s'était inversé.
Elle avait attaché le mot à sa patte sans un mot, sachant que se murer dans le silence n'allait pas arranger ses affaires ni son humeur.
Le bout de caramel servirait d'appât pour qu'au moins Mad lise son courrier.
Y répondre serait une autre histoire.

Un battement d'ailes et c'était parti.
Forc n'était pas si loin.
En un rien de temps, il s'y était retrouvé parmi les moulins du village et avait débuté par une pause sur une pale zarcienne à l'abri du vent avant de passer au moulin suivant avec le même manège.

Il attendit dans la fraîcheur le retour de la propriétaire pour lui murmurer des mots doux à l'oreille dès qu'elle serait à portée de son piédestal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Jeu 30 Déc 2010, 04:39

La tête plongée dans les pages blanches du journal qu'elle avait commencé de noircir en racontant ses petites anecdotes, Mad entendit un faible piaillement.
Elle leva les yeux vers le rebord de la fenêtre, et vit un pigeon à moitié momifié, la patte collée à la pierre par un caramel durci.
Un peu interdite devant ce spectacle inattendu, Mad prit doucement le volatile dans sa main, en prenant soin de ne pas oublier sa patte, et s'aperçut enfin qu'il avait un message sur l'autre patte.

Hummmm ! songea la demoiselle de plus en plus surprise.

Lisant la missive quelque peu effacée par endroit, elle reconnut l'écriture de son amie Calli, en voyage avec les gardians.

M'enfin ! Pas trop tôt ! s'exclama t-elle, ravie d'avoir des nouvelles de sa tavernière en vadrouille.

Mentalement, elle compta les jours et se dit qu'une réponse serait superflue, étant donné que le jour du grand retour n'était pas loin.

Elle s'en voulut d'avoir laissé son amie sans nouvelle, et surtout elle se dit que Calli lui en voudrait certainement d'avoir ignoré son Piou Piou Vaillant englué sur la pierre de la fenêtre.
Heureusement, Vaillant le bien nommé avait courageusement résisté aux intempéries.
Mad lui concocta un nid douillet, le nourrit et se promit de l'engraisser afin qu'il reprenne rapidement du poil de la bête, ou de la plume !

Il ne restait plus qu'à aller fêter le retour de son amie au Griffon, en trinquant avec elle !
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 08 Jan 2011, 03:28

Encore quelques jours et un nouveau mandat certainement !
Elle avait postulé la jeune mairesse, mais sans enthousiasme, l'envie n'y était plus du tout !

La nave de combat n'était pas encore construite, mais le projet était pratiquement finalisé.
Elle avait réussi à clarifier les comptes de la mairie, réformer deux ou trois petites choses, mis en place le décret sur la coupe en forêt, et surtout, elle prêchait le dialogue et le débat, et le conseil était devenu un lieu plus vivant où chacun n'hésitait pas à donner son opinion, même si parfois, les avis différaient.
La coupe avait augmenté et l'export arrivait à sauver la trésorerie dans les moments difficiles.

Un bilan plutot positif, songeait Mad, attablée, le menton reposant entre ses mains.

Alors pourquoi la lassitude l'envahissait elle à ce point ? Un soupir, suivi d'un autre.
Elle se lève, se sert un verre de lait, et replonge à nouveau dans ses pensées.

Les brigands qui avaient attaqué la Provence avaient été battus et repoussés.
Mad avait du garder sa belle épée toute neuve au fourreau.
Fallait défendre la mairie et continuer de gérer comme si de rien n'était !
Son sang bouillait. Elle avait vu partir ses amis, elle aurait aimé les suivre...
Elle rêvait de voyage, et les gardians s'en étaient allé parcourir de nouvelles régions sans elle...
Elle voulait s'embarquer, voir le monde, elle avait monté le dossier de construction de la nave de combat, mais elle agiterait le mouchoir sur le port ...

Encore un mois, avait elle annoncé au conseil, juste un mois, et je rends mon tablier !
Mais aucun candidat pour ce poste ingrat ...
Il fallait absolument qu'elle se remotive la jeune mairesse ...

Elle regarda son verre de lait qu'elle avait bu machinalement. Sourit et alla prendre un pichet de vin pour s'en servir une bonne rasade.
C'était d'un remontant dont elle avait besoin !

Ragaillardie, elle mit un châle sur ses épaules et sortit du moulin, Sac à Puces déjà sur ses talons, tandis que Bella ronronnait dans son panier, pas décidée à lever la patte.

L'air était froid. Le vent soufflait dans la garrigue. Mad frissonna et resserra son châle sur sa poitrine. Elle fit quelques pas sur le sentier qui descendait au village. S'arrêta. L'horizon était rouge, comme le bout de son nez que l'air vivifiant commençait à torturer.
Ses longs cheveux bruns s'emmêlaient et venaient tomber sur ses yeux. Elle les repoussait d'un geste brusque, essayant de les discipliner, en luttant contre le vent.

Mad ne pensait plus. Elle sentait la nature et la respirait à plein poumon. La neige recouvrait par plaques encore quelques sommets. Le blanc luttait contre la nuit qui commençait à descendre et recouvrir la vallée.

Pays sauvage et de contrastes, de passion et de vie, aux habitants forts et fiers.
La brunette avala une bouffée d'oxygène, bomba le torse et retourna dans son moulin.
Elle venait de prendre le meilleur remontant qu'elle pouvait espérer.


Revenir en haut Aller en bas
Belissende_de_biel
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 937
Localisation : Au grès du vent ......
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
Nom: belissende_de_biel
Titre Noblesse:
Terre:

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Jeu 27 Jan 2011, 23:42

Le pigeon se posa devant la boulangerie de Mad et roucoula pour attirer l'attention de la jeune femme .
Il ne venait pas de loin , mais avait fait tellement d'aller retour qu'il commençait a en avoir plein les plumes !!
Sa maitresse etait devenue folle , elle n'avait jamais autant ecrit et il voyait depuis 3 jours la Provence en long et en large !!
Vivement les vacances pensa t'il , çà me permettra de roucouler tranquillement devant ma belle colombe ^^

Bref , il finit par donner des coups de becs dans le bois de la porte ... Le parchemin pesait ....




Citation :
Ma chère filleule et Amie Smile

Je ne t'ai pas oublié tu sais et je te reservais mon dernier courrier Smile
Je viens donc par cette missive te dire au revoir ma Mad .... L'heure du départ a sonné et cette fois c'est vraiment la bonne fois .
Te dire que je pars le coeur léger serait mentir , même si ce voyage de noces je l'ai attendu longtemps et que j'en ai rêvé bien souvent ......*sourire*

Mais , car il y a un "mais" une partie de mon coeur est ici , dans ce village ,où vivent tous mes amies et amis .
Ceux qui me sont si chers et que j'ai peine a quitter ....

Ces derniers mois avec vous tous fut un enchantement , dejà te voir à la tête du village m'a rendu fiere de mon amie et de ma filleule .
Je savais que tu allais aller très loin ... et ce n'est pas terminé ... quoique tu en dises ma belle ..* clin d'oeil malicieux *

Saches que je serais près de toi , de vous tous , par la pensée et que même loin j'essayerai de participer , par pigeon interposé , au bien de Forcalquier
Dejà si je peux un peu participer au conseil que tu créeras pour la Nave de Combat
Oh je ne te force pas la main hein , c'est toi qui decideras et je me ralierais à ta decision Smile

Je ne serais pas presente pour les grands evenements qui se profilent ,mais je compte sur toi pour m'ecrire et me decrire le mariage de Celtane et la naissance du bébé
Ensuite j'espere que tu me tiendras au courant de l'evolution de ton amitié avec Lordpat ^^
Je pense que c'est un ami precieux aussi , au même titre que Pegase Smile
Nous avons bien de la chance de les avoir ma belle ....

Je tenais aussi à te dire que te rencontrer fut une des choses les plus belles et agreables de ma petite vie ... Grâce à toi j'ai reprit goût à la vie et surtout à m'amuser ...
Je ne regrette pas d'avoir fait entrer un jour la "petite Mad" au conseil Wink

Voilà ma Belle , j'ai fait le tour je crois et je vais te dire au revoir ....
Je t'embrasse bien fort et promets moi de prendre soin de toi , de nos amis et de notre village .
Je te fais de gros bisous et te dis a bientôt , par pigeon
Ton amie et Marraine
Beli

Ci joint deux petits cadeaux qui j'espere te plairont, une petite boite a bijoux et une broche qui un jour ornera peut être la robe d'une grande dame de Provence Smile




Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Lun 31 Jan 2011, 01:31

Des coups de bec sur la vitre de la fenêtre. Toc ... toc ...

Mad se leva, et vit un pauve pigeon à bout de force, porteur d'un petit message et d'un paquet trop lourd pour lui.


Décidemment, les messagers qui arrivent sont tous en piteux état ces derniers temps.
Normal,
pensa la jeunette, avec des amis qui ont la bougeotte, il faut que les volatiles arrivent à suivre la cadence ! Wink

Voyons qui t'a envoyé vers moi, mon joli !


Elle prit l'oiseau doucement dans ses mains, et le délivra de son précieux fardeau.

La missive de sa marraine lui procura une joie immense.
Mad avait du mal à digérer le départ de celle qui était tout pour elle, une amie, une confidente, et surtout sa marraine devant Aristote.
Elle n'oublierais jamais, le jour de son arrivée à Forcalquier, lorsque le tribun Belisende la prit sous sa protection et lui permit de s'intégrer et participer à la vie du village.

Dès le premier contact, Mad sut que cette belle jeune femme, qui lui parlait de Son Village avec tant d'amour et de compassion, jouerait un rôle primordial dans sa vie.

Elle était son modèle, son guide, son amie. Elle croyait en elle et lui donnait le courage et la force d'aller de l'avant, même quand parfois Mad aurait eu envie de baisser les bras, abandonner.

Leurs routes se séparaient. Oh provisoirement, espérait Mad. Beli suivait son époux.
Al, sur les traces de son passé, voulait dessiner un avenir différent à celle qu'il aimait, loin de cette Provence, où ils avaient vécu tant de joies mais aussi tant de souffrances.

Un léger sourire s'esquissa sur le visage triste de Mad, en contemplant les deux petits cadeaux.
La boite à bijoux était exquise, travail d'orfèvre, en argent finement ciselé.
Mais le papillon attira tout particulièrement son attention.
Ses ailes déployées et légères lui donnaient l'impression qu'il allait s'envoler loin, très loin...
Même si sa marraine lui voyait une belle destinée, Mad n'était encore qu'une simple chenille. Elle aurait beaucoup de chemin à faire
avant de devenir papillon ...


Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 05 Mar 2011, 05:16

8 fevrier 1459


Elle s'était attablée et avait ouvert son carnet sorti du vieux coffre en bois.
Elle rongeait le bout de sa plume, songeuse.

Par quoi commencer ? Tellement de choses à dire, et si difficile d'en parler !

Mad était toujours la mairesse de Forcalquier.
Le quatrième mandat de Mad s'achevait bientot...
Quelques jours et elle pourrait enfin réaliser le voyage qu'elle avait projeté depuis longtemps avec son amie et complice Calli.

Quatre mois pendant lesquels, elle avait apporté toute son énergie et sa volonté à gérer du mieux qu'elle pouvait, son petit village forestier.

Beaucoup de soucis, de nuits blanches, où le front entre ses mains et les coudes sur son bureau, Mad réfléchissait à toutes les possibilités pour étoffer la trésorerie de la mairie, et surtout pour ranimer la flamme de l'envie qui autrefois brillait dans les yeux des villageois.

Aidée de tous ses amis du conseil municipal, mais aussi tous ceux du village, artisans et paysans, la jeune femme avait réussi à faire avancer certains projets, et surtout celui de cette nave de combat.
Quelle idée saugrenue de faire d'un village de montagne, un armateur !
Mais quelle satisfaction de voir l'engouement des villageois...

La nave n'était toujours pas construite. La lourdeur de l'administration et des évènements malheureux en république de Gênes, freinaient encore la dernière étape qui finaliserait ce projet.
Mais elle gardait un solide espoir, la jeune mairesse. Les contrats étaient solides, et le maire de Marseille, Agafana, avait la même ferveur de voir cette construction enfin se concrétiser.

Donc, elle pouvait quitter son poste, et rester sereine. La nave serait construite.
Satisfaction d'avoir rempli au mieux la tâche qui était sienne.

Mais pourtant, elle avait le coeur gros, et une impression de malaise la tenaillait.
Son village allait disparaitre bientot.
Des rumeurs malsaines courraient depuis quelque temps, et annonçaient un énorme cataclysme qui détruirait tout sur son passage, et obligerait les villageois à quitter leurs maisons, leurs échoppes, et se réfugier ailleurs, dans des villes plus grandes, plus impersonnelles aussi.

Elle n'y était pour rien, la brunette, mais elle avait du mal à imaginer que bientot, les ruelles étroites, le marché aux couleurs et odeurs si caractéristiques, la vieille église, le lavoir aux fous rires, tout ça allait s'évanouir bientot.
Le clocher sonnerait le tocsin, et ce serait l'exode...

Qui allait prendre la suite à la mairie, qui ferait le relais entre le passé et le futur ? Qui serait ce guide, le berger, qui amènerait ses brebis perdues et affolées, vers des prairies plus verdoyantes ?

Elle avait longuement réfléchi, douté, il ne restait qu'un petit mois ... bahh
Mais elle avait promis à Calli, trahi sa promesse, et promis à nouveau.
Cette fois, elle ne se présenterait plus comme candidate.
Elle ne voulait pas être la mairesse qui après s'être battue pour faire vivre son village, assisterait impuissante à la fin de Forcalquier.

Nul doute que les souvenirs resteraient vivaces dans leur coeur, que leur nouvelle vie serait certainement meilleure...
Alors pourquoi Mad était elle aussi triste ?
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 05 Mar 2011, 05:26

Ca y est. Le jour fatidique était arrivé avec son message tant redouté.

Citation :
Expéditeur : JDW
Date d'envoi : 01/03/2011 - 14:46:01
Titre : Déménagement prévu
Bonjour,

Je suis JDW, un des administrateurs du jeu. Peut-être avez-vous eu vent des changements s'opérant actuellement dans le royaume ? Certaines villes ferment dans le but de sauver l'économie des provinces et de rendre le jeu plus vivant et plus intéressant pour tous.

Aujourd'hui je viens vous annoncer la proche fermeture de votre village Sad

Dans 3 jours ouvrés, sans aucune intervention de votre part, vous serez téléporté avec toutes vos affaires, champs et autres dans la ville suivante :

Brignoles - Comté de Provence

Si vous n'aimez pas votre nouvelle ville, vous pourrez en changer en toute simplicité pour aller où vous voulez tant que vous restez dans la même province. Pour se faire, pendant les trois jours suivant votre déménagement vous aurez accès à un bouton dédié dans l'écran 'Hors de la ville'=>'Informations sur les villages'.

Cependant n'oubliez pas que votre nouvelle ville a certainement été choisie parce qu'elle était le meilleur choix possible pour l'avenir de votre province !

Quant au forum de votre ville, il sera archivé et lisible dans toute votre province, rien ne sera perdu. Si vous y aviez des sujets importants et liés à votre histoire (par exemple, un sujet sur votre taverne, ou sur votre maison), vous aurez le droit de demander à vos censeurs de les déplacer dans la halle de votre nouvelle ville.

Je ne pourrais malheureusement pas vous répondre si vous essayez de me contacter suite à ce message, mais le forum ou votre comte/duc sera certainement en mesure de répondre à vos questions.

Bon jeu à vous !

Ludiquement,
JDW.

Il fallait prendre une décision. Mad s'adressa donc à ses amis au conseil municipal, au castel et sur la halle, en ces termes :

J ai longuement réfléchi et je pense que je vais finalement opter pour Brignoles.
Choix difficile entre une ville agréable ou vont aller la majorité de mes amis et amies, et entre une ville morte niveau RP et économie.
Mad aime s'amuser et surtout créer, innover, et Brignoles est un super défi à relever.
Je vais essayer de participer à la vie du village et voir comment faire évoluer ma petite Mad.
Et puis y a Bertha, Noctuel et Myellie et certainement plein d'autres amis déjà en place là bas.
Et ce sera l'occasion de m'en faire de nouveaux.
Mais surtout, je crois qu'il y a beaucoup à faire IG et celà m'interesse davantage.
Brignoles a une situation stratégique vers l est puisque Drag n est plus. Et quelques gardians sur Brignoles ça peut être interessant aussi.
Pour voyager je pense que Bri est mieux placé aussi. Il n y a pas ce noeud d avignon.
Et comme si bien dit, on peut circuler avec plaisir en sachant qu on va retrouver des amis dans les autres villages.
Et pour les RP, il y a la gargotte, notre actifforum de forc et le castel !
Donc avec tout ça, on arrivera bien à en sortir quelque chose ! lol

voila, je reste donc à Brignoles.


Tout était dit. Le coeur gros de devoir se séparer de Calli, Celtane et Beli, ses amies, ses complices des bons et mauvais jours.
Elles partaient sur Arles.
Elle allait certainement le regretter plus d'une fois, mais il fallait penser maintenant à l'avenir. Et celui de Mad allait avoir le nom de Brignoles.
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 05 Mar 2011, 05:54

Un pigeon. Le dernier qui arriverait à son bureau de maire de Forcalquier.
Elle déficela le petit message accroché à sa patte, et sourit en pressant le bout de papier sur son coeur
!

Citation :
Coucou Mad

vu la petite implication Marseillaise je t'appuie sur le nom .... ok pour forcalquier


L'ex maire de Marseille, Agafana, avec lequel elle avait mis en place le contrat d'armateurs pour la nave de combat, était d'accord pour qu'elle s'appelle "Le Forcalquier" !

Ils avaient hésité sur les noms à choisir, et avaient finalement opté pour "Le Renaissance".
Assez neutre, et également nom empreint d'optimisme.

Mais la disparition du village avait soulevé chez ses amis une grande envie de ne pas voir également disparaitre le nom même de Forcalquier.
La nave était la consécration de ce désir
.
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Dim 13 Mar 2011, 22:06

L'exode avait commencé.

L'ennemi avait mis le feu au village. Le tocsin avait sonné pendant des heures, affolant les villageois qui s'étaient entassés précipitamment dans des charettes de fortune avec leurs baluchons contenant les trésors de toute une vie, et qui fuyaient impuissants et désemparés.

Même la forêt n'avait pas été épargnée. Les grands chênes centenaires ressemblaient à des cierges dressés tels des offrandes, ultimes prières à Aristote pour protéger les malheureux forcalquériens obligés de quitter leur cher village.

Mad était blottie contre ses amis de toujours, les yeux scrutant le village à travers la fumée et les flammes, comme pour s'imprégner une dernière fois de chaque détail, de chaque maison, de chaque rue, de chaque échope.

Plus rien ne serait comme avant désormais.
Ils allaient être ballotés et dispersés aux quatre coins de Provence.
D'autres lavoirs, d'autres forêts, d'autres rues et d'autres visages les attendaient.
Leur amitié resterait intacte, mais la douce complicité de chaque jour n'y serait plus.
Mad ne mordrait plus à belles dents dans les petits pains croustillants et dorés de son ami Lordpat le boulanger, et la taverne du Griffon ne verrait plus les glissades de sa tavernière Calli.
La rue du Mistral ne résonnerait plus du bruit du marteau sur le fer chauffé à blanc, que sa marraine transformait dans sa forge en épée parmi les plus belles du village.
Mad n'assisterait plus aux déclarations d'amour enflammées que Don adressait à sa dulcinée, la pétulante Celtane.

Elle était dans ses pensées, la brunette, et le menton posé sur ses bras enlaçant ses genoux, elle ferma les yeux.
Une autre vie l'attendait quelque part...





Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 26 Mar 2011, 12:50

Elle était brignolaise.
L'exode était terminée, chacun avait essayé de rassembler au mieux ses fripes et essuyait ses larmes pour regarder l'avenir différemment.
D'autres arbres, une forêt à découvrir, d'autres rues, d'autres visages.
Mad avait intégré le conseil municipal pour aider le maire en place à démarrer dans sa gestion de la forêt.
Mais elle n'était pas restée longtemps, filant vite sur Marseille ou l'attendaient ses amis afin d'embarquer sur le Mistral.
Le grand jour était enfin arrivé. Ils allaient récupérer la nave de combat "le Forcalquier" à Pise.
Tout le matériel avait été chargé à bord, et capitaine et matelots avaient embarqué pour lever l'ancre au petit matin.
Une mauvaise surprise attendait Mad.
Consternée, elle vit que son amie Calli était restée sur l'embarcadère, ne pouvant monter à bord, l'équipage étant déjà au complet.
Une sale erreur de calcul, et voila leur beau projet qui tombe à l'eau.
Ce voyage aurait du être une joie, le voyage dont Calli et elle avaient rêvé depuis si longtemps.
Mad appuyée au bastingage, regardait tristement l'horizon et les côtes de Provence qui disparaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Dim 03 Avr 2011, 11:17

L'attente avait été longue en rade de Pise.
L'arsenal était en pleine effervescence, et de nombreux navires attendaient l'autorisation de débarquer leur équipage. Des ouvriers s'activaient dans le chantier naval.
Mad était sur le pont avec tous ses amis, regardant la ville qui s'étendait sous leurs yeux.
Soudain, un cri du capitaine Max, branlebas de combat, deux mains puissantes qui la poussent vers le ponton, et voila la jeunette et son précieux chargement sur le quai de Pise.
Elle cherche des yeux ses amis, et rassurée, pose un instant son fardeau pour aller boire une bière fraiche en taverne.
Elle découvre avec surprise que la tavernière n'est autre que l'ancienne ministre dame Acanthus. Mad en souriant lui laisse un petit message sur le comptoir avant de ressortir et respirer à plein poumon l'air frais du port florentin.

Allez, ma jolie, "le Forcalquier" nous attend !

Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Dim 08 Mai 2011, 13:28

Plus d'un mois s'est écoulé. Mad avait emporté son précieux carnet de notes.
Elle griffonnait rapidement quelques dates et évènements. Mais la vie à Pise n'était pas aussi agréable qu'elle aurait souhaité.
Les tavernes étaient pleines de gens qui parlaient une langue inconnue aux sonorités chantantes. Seule attablée dans un coin, elle ne pouvait pas se mêler aux conversations.
Une bière prise en vitesse, et elle arpentait les rues pavées pour atteindre sa modeste chambre qu'elle avait louée à côté des docks.
Les quais étaient animés, les dockers s'activaient, criaient, gesticulaient.
Le bruit des marteaux résonnaient constamment.
Mais la construction de leur cher "Forcalquier" n'avait toujours pas démarré.

Avec ses amis, elle essayait de prendre son mal en patience, ou patienter tout simplement... Combien de fois, avaient ils tous douté ? envoyer tout en l'air et regagner au plus vite leur Provence ? Quelle utopie cette nave !
Etre arrivés jusqu'à Pise et se heurter à la bureaucratie italienne, à son laxisme... pfff

Elle passait des nuits blanches à écrire, à relancer le chef de port, les ministres, actuels et anciens qu'elle avait en contact. Mais la réponse était toujours la même : pas de quai disponible actuellement pour construire la nave !

Il fallait patienter, encore et encore... Combien de temps ? Juste une date, un délai, qui leur aurait permis de ne plus douter...

Et puis ce 7 mai, le message tant attendu arriva. Le chef de port démarrait les travaux de construction de la nave. Agafana, seul charpentier du groupe, avait reçu une offre d'emploi.
C'était donc confirmé.
Soupir de soulagement... Ils avaient eu raison d'attendre.
Leur tenacité et surtout leur solidarité et leur amitié avaient obtenu gain de cause.
Ils avaient tenu bon. Ils avaient réussi !

"Le Forcalquier" était en train de prendre vie.

Maintenant, la petite Mad avait le sourire aux lèvres.
L'attente prenait une autre dimension.
Elle alla en taverne et commanda une bouteille de chianti qu'elle savoura avec délectation, devant le regard amusé des clients.


Dernière édition par Madnight le Lun 20 Juin 2011, 09:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Mar 17 Mai 2011, 20:49

Sur le pont du "Le Forcalquier", Mad accoudée au bastingage laissait le vent emmêler ses cheveux.
Les yeux fermés, sourire aux lèvres, elle offrait son visage au soleil et aux embruns salés de la Mediterranée.
Saintsir, fier comme artaban, avait pris la barre, cap la Provence, tandis que Brutal découvrait avec curiosité les canons de leur nave, et que Pegase, Saladin et Bertha discutaient joyeusement sur le pont et se rémémoraient leur voyage à Pise.

Deux jours encore, et les terres provençales apparaitraient enfin à l'horizon.
"Le Forcalquier" pourrait troner fièrement dans le port de Marseille.

Ils avaient gagné leur pari. Ils ramenaient au comté le Forcalquier qui leur avait été enlevé contre leur gré. Un Forcalquier différent, mais bien présent, symbole de toute une population qui ne voulait pas disparaitre et être oubliée.



Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Dim 19 Juin 2011, 21:04

Que d'évènements en un mois !
Au point que Mad n'avait pu trouver quelques instants pour noircir son précieux carnet.
Les premières cigales venaient de crisser dans les pins, il faisait chaud, un léger mistral faisait virevolter les jupes des paysannes dans les champs.
Mad s'assit sur une pierre à l'ombre d'un olivier, le carnet posé sur ses genoux repliés, et entreprit de se rémémorer les derniers faits survenus.

L'arrivée au port de Marseille à bord du Forcalquier !
Les quais couverts de badauds qui gesticulaient, criaient et lançaient des "Vive le Forcalquier" !
Les officiels aussi émus que Mad et ses amis au moment de la cérémonie.
La fierté dans le regard, la joie et l'émotion, mélange de sentiments et un bien être inextricable d'être enfin de retour au pays tel des enfants prodigues.

Une candidature à l'Amirauté, et l'honneur d'être choisie comme vice amirale sous les ordres d'Alessandr0.
Une proposition d'être sur la liste comtale de FIER en tant que CAC.

Et les ennuis qui commencent ...
La jalousie, la haine, les injures ...
Des inconnus qui l'agressent sans la connaitre ... simplement parce qu'elle a choisi de s'investir !
Les amis qui se révèlent être en fait des ennemis perfides ...

Ceux en qui elle croyait et pour lesquels la jeune fille s'était donnée corps et âme, s'était investie, battue, commencent à la bousculer, la déstabiliser, l'injurier et finalement font en sorte de la mettre hors circuit du Conseil des armateurs qu'elle a pourtant créé pour eux !

Elle s'entend traiter de pantin de l'amirauté, de traitre.
B. lui reproche même les courriers qu'elle a passé des heures à écrire à tous les maires, les personnalités provençales ou étrangères, afin d'obtenir des contrats et des écus pour la gestion de la nave. Risible !

"Nous aurions pu le faire nous aussi !" s'entend elle jeter à la figure par celui qui justement n'a jamais pris aucune responsabilité, et a meme refusé le poste de maire de Forcalquier, quand elle avait voulu s'arreter pour pouvoir souffler.

Quand elle y repense, elle enrage. Certains croyaient qu'elle s'accrochait à son poste alors qu'en fait elle le subissait à cause du non investissement de ses "amis". Quelle ironie !
Elle avait pourtant continuer à jouer son rôle de mairesse consciencieusement, mettant toujours en avant la légendaire solidarité du petit village disparu. S'ils savaient !!!
Un ami a même profité qu'elle était coincée sur le marché pour remplir le mandat des impots, pour lui voler une hache ! Honte à eux ! Et pourtant elle ne s'est jamais plaint, n'a jamais rien dit.

Et voilà que toutes les rancoeurs de ces personnes remontaient à la surface, maintenant qu'ils étaient en possession de la nave de combat. Des ingrats, des incapables !
Elle pestait la brunette. Elle ne s'investissait jamais pour des remerciements. Mais elle aurait espéré qu'au moins certains prennent sa défense et ne restent pas passifs devant les accusations injustes et haineuses qu'elle avait reçues. Or pas un mot de soutien.

Bizarrement c'est l'amiral qui la consola et sa nouvelle fonction de vice amirale était très excitante. Elle avait de quoi s'occuper et donner libre cours à son imagination fertile.
Développer et gérer la flotte marchande ! Beau programme en perspective !
Alliée au poste de CAC si elle était élue, elle n'aurait pas beaucoup de temps libre.
Mais peu importe. Ce qu'elle aimait c'était créer, innover, et puis passer à autre chose.

Ils ne comprenaient pas. Ne voulaient pas comprendre.
Vivant dans la pourriture, ils pensaient que tout le monde était comme eux, ambitieux et mesquins, alors qu'elle rêvait de changer le monde et le rendre meilleur.
Elle dérangeait, sortait du rang.

Mais elle était imperturbable la Mad. Il en fallait davantage pour freiner ses élans.
Elle disait toujours ce qu'elle pensait, et ne devait le poste qu'elle occupait qu'à sa compétence. Elle le savait.

Elle rongea le bout de sa plume. Regarda l'horizon.
La forêt avait presque toute disparue.
Quelques arbres calcinés se dressaient encore ça et là.
Son moulin se trouvant sur une colline dominait la vallée et avait été épargné par la folie des hommes et les flammes.
Elle voyait les toits de Brignoles, la cime d'autres arbres au loin, sa nouvelle vie.

Elle avait tourné une nouvelle page. Elle avait muri, compris.
Elle avait le sens de la vraie amitié, et heureusement qu'elle voyait encore de la sincérité et de l'affection dans les yeux de certaines personnes.

Elle était de la race de ceux qui avancent contre vent et marée, qui ne regardent pas en arrière.
Certains arrivaient à la suivre. C'est avec ceux là qu'elle continuerait à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Lun 20 Juin 2011, 09:24

Voyage ...Voyage ...

Elle l'avait promis depuis des mois à son amie Calli.
Mad devait tenir sa promesse, d'autant qu'elle avait besoin de respirer un autre air que celui de la Provence en ce moment ...

Une escorte montée au pied levé, et voila Zarco, Kwik, Edou, Calli et Mad en route vers Dijon.

Le voyage s'annonçait un peu perturbé, mais les choses s'étaient mises en place rapidement.
Partis la veille de la révolte en Arles, inquiets pour le sort de leurs amis restés sur place, ils ont continué leur voyage.

Mad n'était jamais montée aussi haut. Elle regardait les yeux écarquillés le monde nouveau qui l'entourait et bien sur prenait des notes sur son petit carnet.
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Lun 11 Juil 2011, 02:10

Enfin de retour en Provence !
Elle respire à plein poumons l'air chaud et l'odeur des pins, elle ressent un bien être inégalé, comme à chaque fois qu'elle revient chez elle.

La jeune fille s'inquiète d'aller récupérer Sac à Puces et Bella, confiés à des amis pendant son absence. Joie des retrouvailles. Jappements et ronronnements pour quémander des caresses.
Le retour au moulin est toujours une fête après une longue absence.
Ses compagnons retrouvent leurs marques, et Mad après avoir posé son sac sur la table, ressort s'installer sur le perron pour profiter des derniers rayons du soleil couchant.

Ce voyage aurait du être une fête, mais elle n'avait pas pu en profiter pleinement.
Des pigeons venant du Conseil et de l'Amirauté la réclamaient en permanence.
Mais Mad avait promis... Elle renvoyait donc les pigeons avec les réponses...

Sa présence attendrait un peu. Pour l'heure elle voulait profiter de ses amis et voir de nouveaux horizons.
Il était bon de changer d'air parfois. Faire le vide.

Ah si la Provence ne pouvait être qu'une terre de saveurs, d'odeurs et de chants de cigales !
Une terre sauvage, habitée par des animaux qui ne connaitraient pas la race humaine !

Mad ferme les yeux, s'endort de fatigue et se met à rêver...

Elle avance sur un chemin envahie de boutons d'or, de coquelicots, de lavande et de lauriers roses, et chaque pas soulève une nuée de sauterelles et fait fuir quelque lapin apeuré. Derrière un buisson, une biche et son faon la regardent étrangement et s'enfuient dans une course éperdue à travers champs pour rejoindre la forêt protectrice. Sa présence est incongrue. Elle dérange tout ce petit monde qui vit en paix...
Pourtant elle ne souhaite rien d'autre que se fondre dans le paysage...
Elle se baisse devant un petit lapin hypnotisé qui se laisse prendre doucement. Mad le caresse et le rassure.
Soudain, il se transforme en un horrible monstre agressif.
La brunette recule d'effroi en poussant un cri.
Même ici, le rêve tourne au cauchemard.

Glop ! La bulle éclate. Mad ouvre les yeux sur l'obscurité qui est tombée durant son sommeil. Soupire. Referme son carnet et range sa plume qui avait glissé par terre.
Elle se lève et secoue ses braies.
Une grosse lassitude l'envahie.
Aura t'elle la force d'aller jusqu'au bout de ses idées ? De continuer à se battre pour ce qu'elle croit juste ?
Encore supporter les critiques des uns et des autres ?
Ne pas tenir compte des ragots colportés même durant son absence ?
Il va bien falloir...
Dormir à nouveau et sombrer dans l'oubli ...
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Sam 30 Juil 2011, 21:34

Il a le regard profond et changeant.
Parfois brillant comme une pierre précieuse, éclatant de lumière, et soudain plus obscur et envoutant comme l'appel du large.
Emeraude pointé de tâches noisette, tel des récifs plantés dans une mer voulant perdre ceux qui s'y risqueraient.

Mad ne rêvait que de plonger dans ces iris, au risque de s'y noyer...

Elle avait déjé mêlé ses pupilles mordorées aux siennes.
Combat d'émeraude entre l'homme et la jeune femme.
Elle dardant les éclats d'or de ses yeux comme une pluie d'étoiles et Lui la retenant dans une mer mouvante hérissée de rochers infranchissables.

Elle était Vice Amirale, Il souhaitait devenir Capitaine...

Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Mar 24 Jan 2012, 14:18

De longs mois s'étaient écoulés, et pourtant la brunette avait une sensation de déjà vécu...
Accoudée au bastingage du "Démon des Mers", elle laissait ses souvenirs affluer comme les vagues qui se jetaient à l'assaut de la coque de la nave de combat.

Autre nave, autre circonstance...
Le pont ne retentissait pas des voix joyeuses de ses amis gardians. Elle était seule avec son capitaine !
La nave venait de quitter le port de Pise. Tôt ce matin, Adrian avait remonté l'ancre et les amarres, et fièrement avait empoigné le gouvernail.
Mad s'activait déjà sur le pont, du moins elle essayait de se rendre utile, et pestait contre elle même et sa négligence envers les études maritimes...

"Cap sur la Provence", s'écria Adrian en riant
"Les ennuis vont commencer" songea la jeune femme tout en lui souriant.

Que lui était il passé par la tête ce jour là ? Il fallait remonter à quelques mois en arrière.
Elle était vice amirale et avait reçu Adrian qui souhaitait faire construire une nave de combat. Il avait les écus. Il réclamait l'aide administrative de l'amirauté.
L'opportunité était trop belle et son imagination trop fertile pour ne pas saisir la balle au bond.
En deux coups de cuillère à pot, elle avait concocté un superbe contrat liant le futur capitaine à l'amirauté et permettant ainsi à la Provence de disposer d'une seconde nave de combat. La première étant bien sur son cher Forcalquier.
Le charme et le charisme de celui que certains continuaient à appeler félon n'avaient pas laissé la jeune femme indifférente.
Elle avait connu un émoi difficilement contrôlable en plongeant son regard dans celui d'Adrian.
Lui également n'avait pas eu l'air insensible aux attraits de la brunette.
D'une manière originale, le contrat avait été scellé par un baiser...

Le vent soufflait dans ses cheveux et l'air du large rafraichissait ses joues, qui s'étaient empourprées à l'évocation des lèvres d'Adrian sur les siennes.
Elle rajusta son châle en frissonnant.

L'amiral Alessandro, quoique toujours réticent envers la personne d'Adrian et son passé, approuva le contrat. La comtesse Illustre Misslafan s'enthousiasma et trouva l'idée interessante.
Toutes les parties concernées étant d'accord, il ne restait qu'a finaliser le projet de construction.
Bien rôdée à ce style d'exercice, la brunette n avait aucun souci à ce sujet.

Pise avait répondu favorablement. Une mission sur l'italie prévue, et hop, Mad et Adrian embarquent à bord du Mistral pour livrer du bois à Vintimille.
Pas trop difficile de convaincre le capitaine de continuer le voyage jusqu'à Pise, c'était un homme intelligent...
Et puis l'attente, l'angoisse dans le port italien.
Outre le laxisme habituel des florentins, il fallait à présent compter avec les batons dans les pattes que certains allaient leur jeter.

Adrian et Mad avaient eu connaissance des discussions que certains conseillers et villageois avaient engagées au chateau à Aix. Menaces, insultes, ils se faisaient juges et parties sans essayer de donner une seule chance à Adrian.

L'ambition démesurée d'Alberto soutenu par la Marquise, fit que Mad fut évincée de l'amirauté plus tôt que prévu. Vu la haine que lui prodiguaient Alberto et son illustre marionnette Nathy, nul doute qu'ils feraient en sorte d'empêcher l'aboutissement de ce projet.

Un ancien traitre et une vice amirale illégitime ! les provençaux adoraient les ragots et s'en donnaient à coeur joie

Ils ne connaissaient pas Mad... ^^

La brunette se mit à sourire doucement.
Combien de fois lui avait on dit qu'elle était imperturbable ? Têtue comme une mule, elle faisait partie de la race de ceux qui n'abandonnent jamais et suivent leur idée jusqu au bout. Rien ne l'arrêtait lorsque sa décision était prise.

Quel bonheur d'en boucher un coin à tous ses détracteurs et revenir triomphante à bord du Démon des Mers ! Elle espérait bien qu'Adrian tiendrait sa promesse et ferait tonner le canon dans le port pour annoncer leur arrivée !
Si au passage un boulet atteignait l'Etoile de Marseille, sa joie serait à son comble !
Une grimace fit froncer son joli nez en imaginant le Alberto et la Nathy sur le quai, regardant leur nave s'enfoncer dans les eaux du port !

Mad avait la rancune tenace. Elle ne cherchait nullement les embrouilles et avait toujours agit selon son âme et conscience. Mais la vie apprend à vivre et surtout à se défendre !
Elle en avait fini de la politique et de ses magouilles.
Elle avait donné le meilleur d'elle même et n'en avait reçu que des critiques, de la jalousie et de la haine.
Aussi, la jeune femme avait décidé de vivre pour elle et n'en faire qu'à sa tête.
Obtenir cette nave de combat pour Adrian avait été son objectif. Elle avait réussi, ils avaient gagné !

Elle redoutait l'arrivée en Provence... Nul doute que la nave de combat allait soulever de nouvelles polémiques.
Mad tourna la tête et sourit à Adrian en essayant de ne pas faire transparaitre ses doutes.
Debout devant son gouvernail, son rêve s'était réalisé et ses yeux émeraude brillaient de joie et de fierté.
Il était fait pour être capitaine !

Advienne que pourra !
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Mer 25 Jan 2012, 12:25

Déja une journée en mer !
Adrian avait envoyé un pigeon à l'amirauté pour l'octroi du pavillon provençal.
La réponse se faisait attendre...
Adrian tenait par dessus tout à prouver son attachement à la Provence.
Mais qu'en était il des intentions du comté à son égard ?
La vice amirale étant jugée illégitime, le contrat s'avérait caduque.
La nouvelle Illustre avait même menacé d'intervenir auprès de Pise pour empêcher la construction du navire, allant ainsi à l'encontre des décisions de l'ex comtesse Misslafan.
Adrian restait donc seul maitre de sa nave.

Mad ne pouvait que sourire intérieurement de l'absurde de cette situation.

Elle avait envie de continuer le voyage, aller voir d'autres horizons.
Plus rien ne la retenait en Provence.
A quoi bon revenir dans une région où l'anarchie et la stupidité régnaient ?
Elle n'avait pas pu profiter du Forcalquier, sa vie politique l ayant trop monopolisée.
A présent qu'elle était libre, les co armateurs du Forc n'avaient pas la même vision qu'elle et ne souhaitaient pas se lancer dans les belles aventures dont elle rêvait.
Elle souffrait de voir la superbe nave confinée à des missions médiocres, alors que le monde était si vaste et qu'il y avait tant à découvrir !

La jeune femme soupira.
Le Démon des Mers et Adrian combleraient peut être ses désirs de grands espaces ...
Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Lun 30 Jan 2012, 13:15

Les jours passaient et toujours le vide du coté de l'amirauté.
Mad prit sa plume, exaspérée, et s'adressa directement au PP son ami Mandra.
Elle savait qu'il n'était pas très futé, mais au moins elle aurait une réponse !
Ce qui ne tarda pas ^^


Ce matin là, le bruit d'un battement d'aile attira l'attention de Mad, qui appuyée au bastingage de la nave, scrutait l'horizon avec inquiétude.
Le Démon des Mers s'approche de la Provence, mais toujours aucune nouvelle de l'amirauté ni du conseil comtal.
Elle lève la tête pour apercevoir Bambino, son pigeon italien, épuisé, manquant de se prendre les plumes dans la grand voile, qui finalement atterrit dans un dérapage incontrolé sur le pont lessivé de frais ...
La jeune femme ramasse doucement l'oiseau et voit qu'un message est accroché à sa patte
.

Enfin ! Une réponse ! s'exclame t-elle toute heureuse en délivrant le messager de son petit courrier.
Mais son front se plisse. Le sourire se fige sur son joli visage hâlé par le soleil et l'air marin.
Son ami Mandra lui demande de patienter. Il se renseigne.
Elle prend donc à nouveau sa plume et concocte un petit mot à l'attention du PP.


Citation :
Arfff ! Mon ami, j ai eu vent de mauvaises nouvelles concernant la Provence.
La comtesse a levé les bans afin que l'armée de Charly soit détruite.
Mes amies Manon et Espoir, et bien d'autres, font partie de cette armée.
Je n'aurais de cesse de les venger s'il leur arrivait malheur.
Je sais que l' impulsivité de Charly ne lui a pas toujours été bonne conseillère.
Mais il a été poussé à bout par l'incompétence et les magouilles de ceux qui nous gouvernent.
Tous ceux qui se sont investis à un moment donné, ressortent dégoutés à jamais de la vie politique.

L'illustre calamité affublée de son bouffon, est en train de déclancher une guerre civile dans le pays.
Je reste persuadée que bon nombre de nobles n'oseront pas verser le sang d'autres provençaux, mais au contraire se retourneront contre les fantoches qui sont à la tête de la Provence, et redonneront la dignité à notre pays.

Les frontières maritimes sont fermées.
Je connais les intentions de Nathy et d'Alberto qui se sont efforcés par tous les moyens d'empecher la construction de cette nave de combat, allant même à écrire à Pise pour me calomnier ainsi qu'Adrian auprès des Pisans.
Ayant échoué dans leurs manigances, ils s'entêtent à refuser le pavillon provençal et sont prêts à interdire d'accoster à la nave de combat.

Nathy a t elle développé autant la flotte de l'amirauté, ou bien est elle tellement aveuglée par la haine, qu'elle crache sur une nave de combat provençale supplémentaire ?
Le général Max12 engage des brigands dans son armée, et on veut refuser le pavillon provençal à un procureur de la CSMAO ?

J ai respecté la promesse et le contrat faits à Adrian.
Les florentins ont fait de même.
Donc à présent, nous souhaitons rentrer chez nous.

Nous attendrons la réponse du conseil comtal.
Dans tous les cas, le gouvernail et la décision sont dans les mains du capitaine Adrian.

Mon ami, je sais que tu feras remonter cette doléance.

Bien à toi
Mad

Bambino avait eu le temps de se reposer et reprendre des forces.
Et hop, un petit bout de ficelle pour accrocher le message à sa patte, et le volatile, tout heureux de reprendre du service, s'envola dans les airs.
La cote provençale n'était plus très loin maintenant.
Mandra aura le message rapidement, songea la jeune femme...


Le lendemain des roucoulements se firent entendre très tôt le matin.
Vaseuse, la tête dans le sac, la jeune femme était de mauvaise humeur. Elle grignotait une tartine, essayant de faire passer les nausées provoquées par le roulis de la nave.
Il était temps qu'ils accostent enfin...
Elle avais passé une mauvaise nuit. Loin de son pays et de ses amis, elle s'inquiétait autant pour leur sort que pour celui d'Adrian et d'elle même.

Elle avait apporté du lait et une tartine à Adrian qui ne décollait pas de la cabine de pilotage. C'était la première fois qu'il manoeuvrait une nave de combat. Il se débrouillait comme un chef et Mad ne regrettait pas d'en avoir fait un capitaine !

Surprise, elle crut un instant à une hallucination. Bambino s'était dédoublé ?
Mais non, un autre volatile s'était perché à côté de lui, porteur également d'un petit courrier.


Par lequel commencer ? songea Mad.
Bahhh la journée s'annonce mauvaise de toute façon ...
Bambino ne pouvait que ramener des nouvelles du comté, et la brunette avait perdu tout espoir.
Elle détacha donc en premier le courrier du pigeon inconnu.



Citation :
Madou,

Nous voilà en camp retranché sous les murailles d'Arles. Notre ville nous est désormais interdite.
Les hautes sphères ont décidé que nous ne méritions pas d'arborer fièrement l'étendard de la liberté dans les rues arlésiennes.

Je suis avec Charly qui mène cette compagnie baptisée les Chasseurs Provençaux .
Espoir et son fiancé sont auprès de nous, compagnons fraternels ivres de liberté.

Demain à l'aube, sans doute trouvera t-on nos corps transpercés et meurtris.
Ne pleure pas, mon amie, car dans mon dernier souffle, libre je partirais.

Je garderais de toi, cette amitié profonde que rien ni personne n'est venu entamer.
Garde de moi les rires et les portes qui claquent.
Comme un cri de victoire, comme un hymne à la Vie.

Je te serre contre mon coeur, Madou.
Prends soin de toi.
Songe que dans l'impalpable, je ne te quitte pas.

Manon.

Une larme se mit à couler sur sa joue.
Elle froissa le message et serra le poing de colère et de tristesse.
Sa chère Manolitta, la fiancée, comme l'avait baptisée Espoir, elle aussi d'ailleurs impliquée dans cette galère, risquait la mort !
Et Mad ne pouvait rien faire, sauf prier pour que cette folie s'arrête enfin avant l'irrémédiable.

Comme elle s'en doutait, Bambino rapportait la réponse de son ami Mandra.
Elle lut la missive en hochant la tête, dépitée des informations qu'elle apprenait
.

Citation :
Ma chère Mad,

Tes amis se sont complétement fourvoyés!
Ils disent vouloir défendre la sécurité d'Arles.
Et pour ca .. ils créent une armée!
Alors que tu sais très bien que la création des armées est compétence de l'EM et de l'Illustre!
Pourquoi ne pas être rester en lance ou en corps d'armes ?

Et pire encore ! cette armée s'est mise en faucheuse!
Elle a tué deux étrangers qui n'avaient strictement rien fait!
Donc en plus d'être poursuivi pour HT
les Charly Manon, Bubu et autre Espoir n'ont plus qu'une seule perspective!
Pendre au bout d'une corde pour double meurtre et HT !
La Loy est la Loy!

Et toi, alors que les les frontières sont fermées, que l'état d'urgence est déclaré, que les ban sont levés, tu veux débarquer au milieu ?
Avec une nave construite avec un contrat dont la validité est remise en cause ?

Si vous débarquez, c'est simple mon amie!
Vous serez en infraction avec la la situation actuelle dans le Comté!
Toi, Arian et toute personne débarquant du navire, vous aurez droit a un procès pour HT!

Bien entendu, si vous attendez la levé des fermetures actuelles la situation sera toute autre.

Ton moustique préféré

Haute trahison ? Pour avoir fourni à la Provence une seconde nave de combat ?
Pour vouloir rentrer chez elle ?
Etaient ils tous tombés sur la tête ?
Qu'avaient ils fait de la Provence, terre de liberté ?
Craignaient ils à ce point la réaction d'Adrian et de Mad, et sans doute, préféraient ils les laisser éloignés de leur terre ?

Elle porta la missive à Adrian pour qu'il sache le point de la situation.
Ce n'était pas brillant du tout.
Au fur et à mesure qu'il lisait, son front se plissait et se rembrumait.
Il prit sa plume et sur la lancée, contenant sa colère, il adressa un nouveau courrier aux membres du conseil comtal.

Ils finiraient bien par donner une réponse positive.
Adrian et Mad ne pouvaient rester dans l'expectative aussi longtemps.






Revenir en haut Aller en bas
Madnight
Formidable Forcalquérain
Formidable Forcalquérain
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 16/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Bad_Lilith
Titre Noblesse: Roturier
Terre: sur les chemins des royaumes

MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   Mar 03 Avr 2012, 11:49

Arles - Une chambre d'hôtel quelque part dans la vieille ville


Il pleuvait ce matin là. Après quelques journées ensoleillées et presque estivales, une fine bruine tombait et redonnait un air de tristesse et de nostalgie aux rues pavées arlésiennes.
Cela faisait plus d'un mois et demi que Mad était bloquée en Arles et elle n'avait qu'une idée, s'en échapper au plus vite et retrouver un peu d'activité.

Devant son précieux carnet, une plume et un petit encrier à proximité, elle hochait la tête, ne sachant par quoi commencer. Les évènements s'étaient succédés tellement vite, qu'elle en perdrait factilement le fil, si elle ne les consignaient pas méthodiquement.
A tête reposée, elle se remémora le fil de l'histoire.

11 février 1460

Le Démon des Mers n'ayant toujours pas reçu l'autorisation d'accoster en Provence, se dirigea vers Montpellier, ville voisine du Languedoc. La nave de combat put accoster enfin sans encombre, et Mad débarqua avec soulagement. Elle avait perdu quelques forces durant la traversée, mais elle était encore jeune et reprendrait vite du poil de la bête.

Une accolade amicale, un dernier regard et un sourire aux lèvres, Mad dit au revoir à Adrian debout sur la passerelle de la nave.
Une belle et dangereuse aventure se terminait, et Mad, légère dans sa tête et son coeur, agitait son bras dans un grand signe, tout en avançant droit devant elle vers sa nouvelle vie.

Monfort s'était établi sur Nimes depuis quelques temps. Lui aussi en dégout de la Provence, avait choisi un exil, pas très loin, mais suffisamment pour ne plus avoir affaire à nos sordides élus.
Mad lui écrivit tout naturellement. Monfort répondit aussitôt. Le hasard les faisait se retrouver après tout ce temps ...
La brunette n'avait qu'une idée en tête. Rentrer en Provence et rejoindre ses nouveaux compagnons, les Chasseurs de Provence.
La révolte grondait en elle depuis fort longtemps et les derniers évènements causés par l'arrivée du Démon des Mers, avaient fortifié sa rancune et sa soif de vengeance.

Quelques jours plus tard, elle mettait pied en Arles. Monfort la rejoignit.
Manon venait de sortir de prison dans laquelle, innocente, elle avait été quand même jetée comme une malpropre, par un juge incompétent à la solde de Nathy et Alberto, le couple diabolique au pouvoir.

23 février 1460

Manon, Monfort et Mad se joignent à trois autres compagnons et forment une lance pour partir sur Brignoles. Mad avait hâte de retrouver son moulin. Celà faisait presque trois mois qu'elle était partie. Sac à Puces et Bella, ses fidèles compagnons avaient été confiés à des amis, et leurs léchouilles lui manquaient.
Sur les chemins de Provence, Mad revoyait son vieux clébard gambader devant elle lorsqu'elle partait bucheronner dans la forêt de Forcalquier. Elle rêvait avec nostalgie d'un passé révolu à jamais.
Le minois couleur de lait de Bella, la petite chatte offerte par sa marraine, souvenir furtif, qui s'imbrique à d'autres visages amis chers à son coeur et si loin ...
Un campement, un feu sur lequel une broche improvisée tourne avec un lapin tué pour le repas du soir.
Des rires, des chansons... et soudain l'horreur.
Une attaque surprise de l'armée menée par le général félon Max12 aux ordres de l'ignoble comtesse. Cette dernière ayant été attaquée avec son amant quelques jours auparavant, et sérieusement blessée, dans un acte revenchard, a ordonné la destruction de la lance de voyageurs.

Avec tous ses compagnons blessés, Mad est rapatriée en urgence sur Arles.
Son bouclier et son épée ont été détruits, volés en éclat comme son coeur meurtri de haine envers ces individus indignes de diriger la Provence, mais pourtant protégés par la marquise qui les utilise pour s'accrocher à son trone...

Plus que trois jours ... trois petites journées à patienter et à ruminer, à refaire le monde, à s'interroger sur son avenir ...
Suivre les sages conseils du Grand Maitre et renoncer à une vengeance qui nul doute viendra certainement plus tot que prévue et de façon naturelle ? La roue tourne toujours il parait ...
Ou bien laisser libre cours à son instinct devenu très sombre et mettre toute sa vie en bascule pour un jeu qui n'en vaut peut être pas la chandelle ...

Monfort s'est proposé pour venir la chercher en Arles et l'accompagner jusqu'à Brignoles, où Mad espère bien pouvoir enfin rentrer chez elle.
L'odeur de la farine qui flotte en permanence dans son vieux moulin, bien qu'elle n'utilise presque jamais la grosse meule, le vent qui souffle dans les branches du veiil olivier sous lequel elle aime s'assoupir ou noircir son carnet intime, et mille choses qu'elle aspire à retrouver...
La bas, elle verra, elle décidera. Monfort sera avec elle pour l'aider.










Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue au Moulin de Mad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue au Moulin de Mad
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR *les anciens de* FORCALQUIER :: PLAN CADASTRAL ET VIE DU VILLAGE :: Quartier des Lavandes :: 2 Quartier des Lavandes *Au moulin de Madnight*-
Sauter vers: