POUR *les anciens de* FORCALQUIER


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Chateau d'AixChateau d'Aix  Connexion  

Partagez | 
 

 L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alexandra
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Alexandra1
Titre Noblesse: Chevalier
Terre: Deux champs de blé

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Mar 29 Mar 2011, 04:26

Mettant main à la pâte, tel la partie d'elle-même qui était boulangère, Alexandra aida aux préparatifs de l'expédition. Elle écouta et obéit au paternel de la grottée comme s'il s'agissait du dernier archevêque de Provence encore en vie. Emporta sa part de lot, tel la Schwester teutonique qu'elle était oeuvrant au service des aristotéliciens les plus démunis. Et porta davantage encore lorsque la petite Moka se réfugia dans ses jupes à l'apparition de Menoum, plus gros membre du trio terrifiant la petiote. Enfin, la mère qu'elle n'était pas, tenta tout de même de réconforter la petiote de son mieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Miellye
100% Forcalquiérain
100% Forcalquiérain
avatar

Nombre de messages : 882
Age : 33
Localisation : Forcalquier, Provence
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Nom: d'Escobalt
Titre Noblesse:
Terre: La grotte de Miellye et de Noctuel

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Sam 02 Avr 2011, 06:43

La cérémonie funèbre pour le repos de l’âme de Dark, fut fort pénible pour Miellye, qui déversa un flot démesuré, de larmes ce qui sembla toucher Menoum au plus haut point.

Profitant de la tristesse de la jeune femme, il (ou elle) s’approcha de celle-ci et se terra dans une position accroupie, imitant les mains jointes de Miellye et du reste de la famille, comme s’il pouvait comprendre l’immense vide laissé par cet être si cher aux yeux de cette mère, si profondément liée à ce canin.

Sans doute, pouvait-il saisir inconsciemment cette perte, puisque, fort probablement, ses parents avaient-ils périls de la même façon que ce pauvre Dark … Nul ne le saurait jamais…

La nuit fut si longue… Miellye dormit très peu, soucieuse de ce que l’avenir leur réservait, inquiète des pertes encourues par cet incendie et surgit en elle le besoin inné de protéger les siens et de prendre tous les moyens pour aider son époux à se relever de ce terrible cataclysme qui s’abattait sur eux.

Au lever du jour, tous les membres de la famille trouvèrent Miellye, assise au bord de la rivière en compagnie du trio formé par Menoum, Arnold et Oinque auxquels, elle distribuait des calissons qu’elle avait trouvée dans les poches de sa jupe et que Menoum semblait fort apprécier.

Au signal donné par Noctuel, tout le monde rassembla ce qu’il trouva et prirent la route vers une destination inconnue… vers une nouvelle vie…

Menoum, Arnold et Oinque, suivaient religieusement Miellye qui tenait la main de Miche et de Michette. Alors qu’Alex récitait des prières, tout en réconfortant Moka de son mieux, dont Godefroid tenait la main pour bien lui faire sentir qu’il était là pour la protéger. La petiote ne quittait pas de l’oeil tous les pas et gestes que faisait l’ours alors que celui-ci, semblait plutôt préoccupé de surveiller les poches de la jupe de Miellye.

Ils marchèrent des heures durant, constatant à chaque pas franchi sur la route, les ravages causé par l’incendie. C’était si douloureux de voir tous ces arbres morts, ces maisons décimés et ce désert qui habitait à présent leur cher village, lorsqu’ils traversèrent celui-ci, pour prendre un petit sentier qui semblait se diriger vers quelque part, là, où le feu n’avait pas étendu ses flammes destructrices…

Enfin, ils aperçurent de la verdure sur le sol, des arbres sains, un soleil qui ressortait au travers des branches, alors qu’ils levèrent la tête dans un unisson, se laissant baigner par les chauds rayons de l’astre solaire.

Épuisés, Noctuel décréta qu’il était temps de faire une petite pause lorsqu’il vit une petite clairière poindre devant eux.

Il partit en compagnie des plus âgés, à la recherche de petits fruits, pendant que Miellye et Alex, demeuraient sur place, au centre de la clairière, pour s’occuper des plus petits et tenter de créer une harmonie entre Moka et Menoum qui semblait décider à les suivre.

Miellye était songeuse… absorbée par ses pensées, elle ne se rendit pas compte que Menoum, Arnold et Oinque s’étaient éloignés, décidés à participer eux aussi, à la cueillette de petits fruits...

_________________
Cousine d'Alexandra1, éleveuse d'alpageois et productrice de blé.
Revenir en haut Aller en bas
Miellye
100% Forcalquiérain
100% Forcalquiérain
avatar

Nombre de messages : 882
Age : 33
Localisation : Forcalquier, Provence
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Nom: d'Escobalt
Titre Noblesse:
Terre: La grotte de Miellye et de Noctuel

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Sam 02 Avr 2011, 07:42

Ce fut Alex qui s’étonna de la disparition de ceux-ci et qui en avisa Miellye qui décida de partir à leur recherche et il fut décidé qu’Alex demeurerait ici, au cas où les garnements reviendraient. Ils ne pouvaient pas être bien loin…

Miellye partit donc en les appelants tour à tour, les mains en porte-voix, s’arrêtant de temps à autre pour tendre l’oreille…

Au bout de quelques minutes une odeur lui chatouilla les narines… l’odeur d’un bon feu chaud, comme ceux que Noctuel faisait à la grotte…

Elle monta sur un petit escarpement rocheux pour observer au loin, de la fumée qui s’échappait des chaumières qui ornaient un petit village, là-bas, au loin… Elle pouvait même apercevoir un clocher…

Son cœur se mit à battre la chamade… Un village ! Peut-être y retrouveraient-ils d’autres exilés de Forcalquier !

Vite ! Il fallait retourner rejoindre Alex et les petits afin d’aviser Noctuel !

Ahhhh… mais non… il fallait tout d’abord retrouver ces chenapans !!!

Elle redescendit de l’escarpement rocheux et entendit des bruissements… elle s’arrêta… tendit l’oreille bien attentivement… se retourna en direction des bruits entendus et s’avança prudemment vers ceux-ci pour apercevoir le trio, tous trois bien assis sur le postérieur, qui dégustaient des fruits rouges qu’elle put apercevoir sur le sol.

Rouge de colère, les deux bras repliés à sa taille, elle avança d’un pas ferme en leur direction pour s’arrêter brusquement devant eux, les yeux écarquillés tout aussi grand que l’était sa bouche ouverte…

Arnold et Oinque reconnaissant les signes avant-coureur de la colère maternelle, se réfugièrent aux côtés de Menoum, qui à son tour, vint se réfugier près de Miellye, croyant en une menace extérieur quelconque…

Mais… mais… pourquoi des larmes coulaient sur les joues de la jeune femme… Menoum ne comprenait pas… Il regardait tout autour et n’apercevant rien d’anormal, il regarda Miellye d’un œil interrogateur avant de décider d’aller chercher refuge dans cette cavité dissimulée derrière les petits arbustes aux baies rouges…

Miellye le suivit et fit rapidement une sorte de visite guidée de l’endroit, incapable d’enrayer l’écoulement de ses larmes.


Puis, elle s’élança à son cou pour l’étreindre si fortement, qu’il faillit s’en étouffer, imités par Arnold et Oinque qui se ruèrent sur lui tout comme elle, heureux de voir leur mère si contente et soulagés d’échapper à ses foudres…

Elle se ressaisit et leur dit :

Vite ! Vite ! Il faut avertir Noctuel !
De plus, aujourd’hui…
c’est son anniversaire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

_________________
Cousine d'Alexandra1, éleveuse d'alpageois et productrice de blé.
Revenir en haut Aller en bas
Noctuel
Forcalquiérain dans l'âme
Forcalquiérain dans l'âme
avatar

Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Dim 10 Avr 2011, 02:23

Noctuel tentait de maintenir une contenance assurée... du moins en apparence. Dans les faits, il était assommé par cette suite d'événements horribles, mais étant l'homme de la famille, il devait prétendre être fort, pour ne pas décourager les autres. Il se demandait comment reconstruire une vie nouvelle après avoir essuyé toutes ces pertes. Même la porte de son four, qu'il avait tenu à apporter avec lui, avait coulé au fond de la rivière, là-bas... à Forca... à Forca... à Forca... il devrait apprendre à oublier ce mot qui, à lui seul, résumait sa patrie et sa vie antérieure, oui, mais aussi ses malheurs.

Soudain, il entendit un éclat de voix... c'était Miellye qui s'exclamait, et son enthousiasme était répercuté et amplifié par d'autres voix, humaines et animales. Il s'approcha pour apercevoir... mais non, la chose ne se pouvait... leur grotte??? Ils étaient donc de retour, ils auraient tourné en rond pour retrouver la forêt de Forcalquier??? Puis, y regardant un peu mieux, il constata que cette grotte était différente... Il entra avec précaution, ignorant s'il pouvait s'agir de la tanière de féroces animaux... Mais la grotte n'était de toute évidence pas occupée. Elle était profonde et assez haute, comme l'autre, avec des sortes de cloisons...

Se retournant, il vit que toutes les paires d'yeux étaient fixées sur lui, comme en attente d'un verdict.

Mon épousée, mes enfants, ma cousine, membres de la ménagerie... Nous sommes chez nous!!! À genoux pour louer Aristote!



Revenir en haut Aller en bas
Alexandra
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Alexandra1
Titre Noblesse: Chevalier
Terre: Deux champs de blé

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Dim 10 Avr 2011, 05:28

Ce fut plus fort qu'elle, dans l'immédiat elle tomba à genou et remercia le ciel d'une bénédiction d'une maison.

Ô Dieu Tout Puissant et Éternel,
Toi qui nous combles avec Ton infini amour,
Bénis cette demeure et tous ceux qui l' habiteront.
Qu'elle puisse être un refuge et un toit sûr.
Bénis, ô Dieu, chaque mur et chaque chambre de cette maison,
Au nom de Ton amour immense et impossible à combler.


Et comme ils en avaient tous grand besoin, une prière pour les hommes éprouvés qu'ils étaient:

Frères bien-aimés, prions le Tout-Puissant
D'avoir pitié des hommes dans l´épreuve :
Qu´il débarrasse le monde de toute erreur,
Qu´il chasse les épidémies et repousse la famine,
Qu´il vide les prisons et délivre les captifs,
Qu´il protège ceux qui voyagent,
Qu´il ramène chez eux les exilés,
Qu´il donne la force aux malades,
Et accorde le salut aux mourants.

Logos éternel et tout-puissant,
moteur suprême qui gouverne
le corps entier de l'Église,
exauce les prières que nous t'adressons
pour tous les ordres de fidèles qui la composent :
Que chacun d'eux, par le don de ta grâce,
te serve avec fidélité,
par Christos et Aristote nos prophètes.
Puissent Foi et Raison les guider,
et que Saint Arnvald le justicier, les protège.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Miellye
100% Forcalquiérain
100% Forcalquiérain
avatar

Nombre de messages : 882
Age : 33
Localisation : Forcalquier, Provence
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Nom: d'Escobalt
Titre Noblesse:
Terre: La grotte de Miellye et de Noctuel

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Mar 03 Mai 2011, 00:27

Quelques jours plus tard, Miellye, comme à l'accoutumée, s'était levée bien avant l'aurore...

Debout, à quelques pas du seuil de la grotte, elle regardait celle-ci songeuse...

Elle était fière du soutien et de la collaboration que chacun avait apportée afin de retrouver un "chez-soi" des plus convenables et il faut dire que le résultat était surprenant!

Tout! Absolument tout!!... ressemblait à leur grotte d'origine, bien que naturellement, elle ne saurait jamais remplacée cette dernière malgré tous les efforts fournis.

Noctuel, aidé de ses fils et de Ménoum, avait débrouissaillé tout le devant de la grotte pour découvrir, une antre des plus spacieuses... Les différentes pièces qu'il aménagea, étaient immenses! Même Ménoum, s'il le désirait, avait une chambre, puisqu'Arnold avait insisté pour que son père lui installe ses propres aménagements...

Pendant les jours qui suivirent la découverte de la grotte, on eut dit que la famille d'Escobalt s'était mutée en un "essaim d'abeilles". Des aller-retour furent faits pour aller quérir ce qu'ils pouvaient essayer de trouver... Ils le firent à partir de la crique et tout le long de la rivière, ljusque là, où le destin les avait foudroyés...

Miellye retrouva même, ses écrins, qu'elle plaçait toujours sous leur lit... Des malles, emplit de vêtements... des caisses contenant de la vaisselle et des chaudrons en cuivre... des outils dont se servait Noctuel... et même la houlette de Miellye!

Une autre fois, Arnold, revint près d'elle, et, presque religieusement, tendit une de ses pattes pour lui remettre, le collier que jadis Noctuel avait offert à Dark et que Miellye avait toujours affectionné... Il l'avait retrouvé près de la dépouille de son fidèle ami...

Ils en profitèrent pour se recueillir sur la tombe de fortune de Dark et tout naturellement, la diaconesse, chercha à réconforter la p'tite famille pour la perte de cet être cher, en priant et en suppliant Aristote de bien prendre soin de celui-ci. Paroles que Miellye n'entendit pas... concentrée sur sa douleur et sur les souvenirs de son cher ami disparu d'une fin si tragique!...

Noctuel avait fait quelques voyages au sein du village et revenait toujours avec des objets qui laissaient son épousée, totalement perplexe. Jamais Miellye ne lui posa de questions! Bien qu'elle ne comprenne pas à quoi tout ça lui servirait... elle ne connaissait que trop bien son époux et se disait qu'il avait sûrement une idée derrière la tête... Elle ne s'était pas trompée!!!

Un jour, il appela son épousée et lui montra, ainsi qu'à tous, ce qu'il avait comploté, lorsqu'il se retirait parfois, dans l'appendice grottal, attenant à la grotte principale... Il s'agissait d'un four de fortune, créé avec toutes ses récoltes lors de ses virées au village. Il était si ingénieux son Noctuel!!!

Ils retrouvèrent bien plus d'effets qu'ils ne l'auraient crus de prime abord et Miellye, épaulée par Alexandra, furent de corvée pour les restaurer et chasser cette odeur de fumée qui embaumait tous ces objets.

Elle sourit, heureuse de savoir les siens en sécurité et retourna à l'intérieur, où elle entreprit de débuter le petit déjeuner, embaumant la grotte, d'une odeur de petits pains de la fournée quotidienne du boulanger paternel, ce qui attira simultanément, Ménoum, dit "le gourmand" ainsi que sa cousine, Alexandra...

_________________
Cousine d'Alexandra1, éleveuse d'alpageois et productrice de blé.
Revenir en haut Aller en bas
Miellye
100% Forcalquiérain
100% Forcalquiérain
avatar

Nombre de messages : 882
Age : 33
Localisation : Forcalquier, Provence
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Nom: d'Escobalt
Titre Noblesse:
Terre: La grotte de Miellye et de Noctuel

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Jeu 19 Mai 2011, 21:04

Les nombreuses prières de la diaconesse de cousine, ajoutées aux nombreux sacrifices de tous les membres de la famille, qu'elle soit humaine ou animalière, aidèrent les d'Escobalt à se remettre sur pied, peu à peu...

Noctuel qui redevint boulanger, boulangea presque jour et nuit, afin de pouvoir ensemencer un champ de blé, ainsi qu'un potager, que ses fils, aidés par Arnold et Ménoum, désherbèrent, essouchèrent, dépierrèrent, à la grande fierté des deux nouveaux amis, dont, Ménoum était naturellement le "meneur" pour ce qui était de l'usage de la force nécessaire.

Un troisième champ, fut aménagé afin que Miellye retrouve une petite parcelle de ce qu'elle avait perdue et qui lui serait propre. Ils lui laisseraient le soin de décider de sa vocation.

Lorsqu'on l'invita à venir voir la surprise qu'on lui avait réserver... une lueur illumina ses yeux... une lueur qu'on ne lui avait pas vue depuis si longtemps!!!

Ils étaient tous fiers et heureux de l'effet qu'avait eu sur elle leur surprise et tous, sans exception, furent assaillis d'accolades et de bisous qu'elle distribua avant de s'éclipser à la course en direction du village... ce qui les laissa tous, pantois!!!

Mais, où allait-elle donc ainsi!... Qu'elle idée mijotait-elle encore?...

Noctuel et les enfants, se regardaient tour à tour, sans dire un mot, mais tous étaient certainement interloqués!

Pendant que tout le monde retournaient à leurs occupations, songeurs, Miellye se rendit au village et en revint au bout de quelques heures, à son tour, sans dire un mot, mais souriante!

Noctuel, s'inquiétait de ce sourire qu'il ne connaissait que trop bien!! Son épousée avait certainement une idée derrière la tête!!!

Elle revint plus tard, entra dans la grotte et héla Ménoum... Ménoum, qui adorait Miellye, arriva à fond de train, suivit tout naturellement d'Arnold, espérant recevoir, câlins et câlissons...

La jeune femme, leur fit signe de la suivre et de garder le silence, avant de passer aux côtés de son époux, de lui déposer un bisou sur la joue et de le regarder d'un oeil coquin, ce qui l'inquiéta encore plus!

Le trio se dirigea vers les abords de la forêt et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, on entendit un "boum", suivit de près par un autre "boum", et encore un autre "boum" au bout de quelques instants, puis d'un autre...

N'en pouvant plus de cet interminable silence que son épousée lui imposait, Noctuel fit signe à tous les enfants de l'accompagner, de même que tous les animaux, et ils coururent les rejoindre pour constater qu'à la demande de Miellye, Ménoum abattait tous les arbres que Miellye sélectionnait et qu'elle lui désignait du bout du doigt, alors qu'Arnold, qui était chargé de la sécurité des environs, arriva en trombe et leur fit signe de s'arrêter net!... le groin menaçant, surveillant les "jarrets" qui s'avantureraient davantage.

Miellye s'avança vers ceux-ci et s'adressa à son époux...

Euh... Noctuel.... tu voudrais bien me donner un sac de blé afin que j'aménage le champ que vous avez préparer pour l'ensemencement?...

Elle rougit et on put voir une certaine nervosité, lorsqu'elle balança, la pointe de son pied sur le sol, avant qu'elle ne poursuive...

Ahhhhhh... les arbres! Vous vous demandez sans doute, pourquoi je procède à l'abattage de ces arbres?

Euh... C'est que... J'ai beaucoup réfléchi au fil des dernières semaines... Comment et quoi faire pour aider notre famille... Pour t'aider TOI!...

Sur ces derniers mots, Ménoum et Arnold, se mirent à battre des bras, simultanément, espérant aider Miellye, à faire comprendre ce qu'elle avait visiblement de la difficulté à formuler...

Tous les membres de la famille, y compris cousine Alexandra qui demeurait béate, commençaient à avoir le tournis à force de suivre des yeux, les mouvements des deux complices de Miellye, lorsque soudain, Miellye, brandit à la ronde, un parchemin qu'elle sortit de la poche de ses braies et pas peu fière puisqu'il portait le sceau du Comte!

Je suis allée à la Sénéchaussée, rencontrer le conseiller du Comte... un homme fort gentil et courtois...

Et il a dit oui! Il m'a dit oui Noctuel!!

Alors comme il a dit oui!... Je fais abattre les arbres malades afin que vous puissez construire mon moulin!!!!!!!!

Noctuel, j'ai mon autorisation... mon permis, pour être...
MEUNIÈÈÈÈREEEEEEEE!!!!!!!!!!!!


_________________
Cousine d'Alexandra1, éleveuse d'alpageois et productrice de blé.
Revenir en haut Aller en bas
Noctuel
Forcalquiérain dans l'âme
Forcalquiérain dans l'âme
avatar

Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Sam 21 Mai 2011, 16:20

Noctuel était très impressionné par la détermination et la débrouillardise de son épouse, même s'il n'en était pas tellement surpris, la connaissant si bien. Il était ravi d'apporter sa contribution à la construction du moulin, d'autant plus que cela pourrait sécuriser l'approvisionnement en farine. Et il avait lui-même un champ de blé, en plus du potager.

Il récupéra les branches plus petites pour alimenter son four, tout en remerciant le ciel pour la tournure favorable des événements, après les drames vécus par leur famille comme pour tout Forcalquier.

Tout allait donc pour le mieux... ou presque tout... car une personne s'adaptait moins bien, beaucoup moins bien. C'était Moka. On lui avait expliqué que Menoum n'était pas le Malin, ou l'un de ses suppôts. Malgré tout, à chaque fois qu'elle le croisait, elle prononçait de curieuses imprécations et faisait des signes cabalistiques, tel un exorcisme. La chose était d'autant plus navrante que Moka était la préférée de Menoum, sans doute aimait-il son teint proche du sien...

Les choses ne s'amélioraient pas avec le temps. Noctuel tenta de tirer les choses au clair et s'adressant à Moka. Mal lui en prit. Elle posa sur lui un regard d'acier, et lui dit: Tu n'es pas mon père.

Noctuel se sentit blanchir. Moka était adoptée, oui, mais il l'avait toujours considérée comme sa fille. Elle poursuivit: Mon père, c'est Aristote, et dès que possible, j'irai le rejoindre au couvent.

Tu es trop jeune, voyons!

cria Noctuel, ce qui attira sur lui l'attention de toute la grottée, et au premier chef de Miellye, qui s'approcha pour s'enquérir de ce qui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Miellye
100% Forcalquiérain
100% Forcalquiérain
avatar

Nombre de messages : 882
Age : 33
Localisation : Forcalquier, Provence
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Nom: d'Escobalt
Titre Noblesse:
Terre: La grotte de Miellye et de Noctuel

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Sam 21 Mai 2011, 23:28

Lorsque Miellye apprit les raisons de ces éclats de voix, elle se retourna vers Moka et s'approcha de celle-ci, se pencha et les yeux à la fois remplis d'une infinie tendresse envers la petite, mixés à un chagrin à peine descriptible pour son époux, lui dit:

Ma chérie! Tu sais, c'est Aristote lui-même qui nous a donné la mission de t'élever et de t'éduquer, tout comme tes autres frères et soeurs. Il nous a délégué ses pouvoirs parentaux terrestres et il a dit également, que "ses enfants" devaient respect et obéissance à ses mandataires.

Je crains bien que s'il savait que tu as offensé ton père, il serait certainement déçu et chagriné de ta réaction puisqu'il considérerait que tu n'a pas confiance en ses préceptes... en ses jugements...

Et s'il a mis Ménoum sur notre route, c'est qu'il a voulu qu'on lui sauve la vie en prenant bien soin de lui, tout comme nous prendrons toujours soin de tout être vivant qu'il placera sur notre chemin. C'est donc que sa vie est précieuse à ses yeux!

Aussi, je crois qu'il te faut te repentir et pour cela, tu devras assister ton père et Ménoum dans la corvée de construction du moulin en t'assurant qu'ils se nourrissent convenablement pour tous les efforts qu'ils déploieront et tu devras t'occuper non seulement d'apaiser leur faim, mais également leur âme, en priant Aristote de veuiller sur eux afin que personne ne se blesse.


Elle la regarda encore plus intensément avant de lui souffler plus bas...

J'espère pour toi, qu'Aristote n'as pas entendu toute l'offense que tu viens de faire à ton père car je redoute qu'il ne voudra un jour t'accueillir près de lui!

_________________
Cousine d'Alexandra1, éleveuse d'alpageois et productrice de blé.
Revenir en haut Aller en bas
Noctuel
Forcalquiérain dans l'âme
Forcalquiérain dans l'âme
avatar

Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Ven 03 Juin 2011, 16:47

Moka était venue s'excuser, et Noctuel ne lui tenait en rien rigueur de ce qu'elle lui avait dit. Il comprenait la force de la vie spirituelle de sa fille, et se disait qu'elle serait un jour curé, voire évêque... peut-être même pouvait-elle viser plus haut! Comment s'appelait ce pape déjà... Eugène? La papesse Moka, ça sonnait bien!

La vie s'organisait à Brignoles, mais Noctuel était souvent nostalgique. Forcalquier lui manquait, ainsi que nombre de ses anciens concitoyens qui étaient allés s'établir à Arles. Au moins, le nom Forcalquier était perpétué dans ce navire dont Madnight avait piloté le financement et la construction. Il serait bien de voyager un jour vers la côte, avec tous les enfants, pour faire connaissance avec ce fier vaisseau!

Heureusement, le marché du pain était en très bonne santé à Brignoles, le four de Noctuel ne dérougissait pas, et ses pains n'avaient pas le temps de refroidir avant de se vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Alexandra1
Titre Noblesse: Chevalier
Terre: Deux champs de blé

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Mar 07 Juin 2011, 16:17

Doucement, mine de rien, la grande famille s'établissait en ce nouveau lieu de paix où elle pouvait en toute paix évoluer. Quand bien même la famille d'Escobalt vivait en retrait de la communauté, cela ne l'empêchait guerre d'y participer activement et d'y contribuer par la vente des pains du paternel. Pains produits par les récoltes des champs de blé que possédait la famille ou chacun contribuait à la tâche.

Alexandra adorait admirer ce travail qui s'oeuvrait de jour en jour par l'union de cette famille qui formait à elle seule une petite communauté aristotélicienne. Et elle avait beau apprécier ce spectacle de l'oeuvre de Dieu qui s'accomplissait jour après jour, au fond d'elle même, quelque chose manquait à son coeur. Elle savait qu'au loin, dans d'autres contrés, des combats avaient lieu, des innocents mourraient encore sous les foudres des épées vouées aux hérétiques. Hors plus jamais elle ne retrouverait la quiétude et le repos que lui avait tant offert sa maisonnette tout près de l'ancienne grotte de Miellye et Noctuel.

Certainement elle gardait le silence à ce sujet. Qu'avait-elle à se plaindre ? Elle était seule et n'avait pas grand chose à perdre car le Très- Haut lui offrait tout ce dont elle avait besoin et surtout, Il avait épargner la vie des personnes qu'elle aimait le plus.

En fait, ce qu'Alexandra ne disait pas, c'est qu'elle sentait l'appel de ses frères et soeurs teutoniques partis en Croisade à Genève et à la fois, elle en était terrifiée de ce qu'elle trouverait là-bas car de temps à autre, elle recevait quelques missives qui à chaque lecture, lui arrachait le coeur aux terribles nouvelles. Quand on la voyait partir seul au fond des champs avec de quoi écrire c'était afin de s'isoler et tenir loin de ces horreurs les membres de la grotte.

Un jour elle devra bien partir et quitté encore une fois sa famille ...
Revenir en haut Aller en bas
Noctuel
Forcalquiérain dans l'âme
Forcalquiérain dans l'âme
avatar

Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Sam 25 Juin 2011, 02:30

Un après-midi, Noctuel entra à la grotte, ayant fini sa journée à la boulangerie. Il était couvert de farine, une journée sans vent n'avait pas réussi à la faire voler... Il trouva sa fille Moka en sanglots. Elle pleurait tellement qu'on ne comprenait pas un mot de ce qu'elle disait. Les autres étaient placés en cercle autour, tentant de la consoler et de la comprendre... même Menoum, qu'elle tolérait mieux maintenant.

Au bout de longues minutes, elle parvint à formuler quelques mots... et on comprit alors qu'elle pleurait le pape Eugène, dont on avait annoncé la mort. Pourtant, elle ne connaissait pas le pape, enfin si peu, seulement ce qu'on en disait dans la contrée. Miellye et Noctuel la serrèrent dans leur bras, et lui demandèrent si quelque chose pourrait atténuer son chagrin. Elle répondit, dans un nouveau sanglot:

Je souhaite aller à ses funérailles...


Les parents se regardèrent avec stupéfaction. Les funérailles... euh... c'était où déjà, à Aix peut-être? Mais non, pas à Aix... plus loin...

Noctuel se rappela alors la vision qu'il avait eu récemment... que sa fille Moka... un jour... pourrait être papesse... Mais il lui restait bien des sacrements à recevoir avant que la chose soit possible. D'ailleurs, les femmes étaient-elles seulement admises dans cette fonction? Il se promit de consulter la liste des papes. Ou peut-être Alexandra connaissait-elle la réponse, elle était si savante sur toutes les choses de la liturgie et de la spiritualité.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Alexandra1
Titre Noblesse: Chevalier
Terre: Deux champs de blé

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Ven 01 Juil 2011, 17:03

Alexandra qui par chance, avait reçu une invitation à assister aux funérailles du Saint Père de l'Église Aristotélicienne, s'entretint avec les parents de la petite Moka dans la plus grande discrétion possible.

La diaconesse avait sa petite idée quant à la manière de soulager la peine terrible de sa nièce. Elle proposa donc aux parents de la petite pleureuse de l'apporter avec elle jusqu'à Rome afin qu'elles assistent aux funérailles du Pape Eugène V. Il va s'en dire qu'elles voyageraient en compagnie d'un cortège teutonique et par conséquent, l'enfant sera en sécurité car la route était longue jusqu'à Rome et les chemins peuplés de divers individus qu'il soit bon ou mauvais. Aussi la teutonique traitera sa nièce comme la prunelle de ses yeux au risque de sa propre vie, cela était une évidence.

Enfin ce n'est pas sans avoir eu à convaincre le paternel de la petite Moka qu'Alexandra obtint le consentement parental nécessaire à ce voyage. Elle expliqua que Moka rencontrerait les plus hauts dirigeants de l'Église qui provenaient de tous les coins des Royaumes. Que pour son éducation en la voie religieuse cela était d'une richesse rare qu'elle ne pourra revivre de ci tôt. D'autant plus que le décès du Saint Père était accompagner d'une longue période de deuil et que pendant cette dernière, aucun autre office ne pouvait avoir lieu. Donc Moka ne pouvait assister à aucune autre cérémonie si elle souhaitait se rapprocher de Dieu. Aussi elle apprendrait les rôles de toutes les diverses instances de l'Église. Elle aurait les meilleurs exemples de l'amitié aristotélicienne sans compter toutes les notions dogmatiques et du droit canon qu'elle apprendrait par la même occasion.

Ainsi après toutes ses explications, la valise de Moka fut faite. Ce n'est pas sans peine que les parents et les membres de la famille ne laissèrent la petite partir pour ce grand voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Miellye
100% Forcalquiérain
100% Forcalquiérain
avatar

Nombre de messages : 882
Age : 33
Localisation : Forcalquier, Provence
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Nom: d'Escobalt
Titre Noblesse:
Terre: La grotte de Miellye et de Noctuel

MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   Lun 04 Juil 2011, 19:49

Entourée de ses enfants, Miellye tentait de retenir ses larmes, tant bien que mal, alors qu'elle envoyait la main au cortège teutonique qui escortait la diaconesse et sa fille, Moka.

La petite semblait si fière lorsqu'elle embarqua à bord du carosse de cousine Alexandra et surtout impressionnée par tout ce cortège qui les accompagnait.

Noctuel demeurait en retrait, toujours aussi effondré de ce départ bien qu'il la sache en de très bonnes mains, sous la tutelle de la cousine Alexandra.

Miellye était si inquiète! Moka était la première à quitté le nid et là-bas, il y avait tant de dangers qui les guettaient...

Bien que le but du voyage soit très louangeux, n'empêche que Moka allait droit vers la grande ville!... vers la grande vie!

Alors que les voyageurs disparaissaient devant ses yeux et que se côtoyaient une inquiétude sans cesse croissante et la naissance d'un sentiment de fierté , elle sentit qu'on la tirait par le jupon et lorsqu'elle tourna la tête pour regarder de quoi il s'agissait, elle constata que Menoum, Arnold et Oinque s'étaient emparés chacun d'un pan de son jupon pour essuyer leurs larmes.

Cette image fit alors éclater Miellye qui se joignit à eux dans un flot linterminable de larmoiements.

_________________
Cousine d'Alexandra1, éleveuse d'alpageois et productrice de blé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exil de la famille d'Escobalt (Mars 1459)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Régio] Saint Lô : 28 Mars
» Week-end jeux à Rambouillet les 26 et 27 mars
» vendredi 21 mars
» Friandise - 12 mars 1456 - C - TOP (Douanes)
» La Carotte du mois de mars !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR *les anciens de* FORCALQUIER :: PLAN CADASTRAL ET VIE DU VILLAGE :: Forêt :: La grotte à Miellye et Noctuel-
Sauter vers: